Benjamin Eby – Origine et doctrine des mennonites – 4

Tous ceux-ci et d’autres ont enseigné qu’ils :

Premièrement, considéraient que le serment a été interdit par Christ selon le Nouveau Testament.

Deuxièmement, ils croyaient que la guerre était contraire à l’enseignement et à la vie de Christ.

Troisièmement, ils désapprouvaient le baptême des enfants.

Cela montre que les enseignements des baptistes ont été prêchés, crus et vécus depuis longtemps parmi de nombreuses nations différentes, dont les premiers, depuis leur formation, ont eu de nombreux noms différents, et selon leur confession, et leur vie pieuse, ne peuvent que être reconnu comme la véritable église de Christ.

D’après le témoignage suivant, il est mis en lumière que les baptistes, les vaudois et les mennonites étaient comme les premiers chrétiens:

T. J. von Braght (Martyrs Mirror, col.1, page 154) raconte l’époque de Sylvestre, en l’an 315, que l’enseignement qui était soutenu par une innombrable multitude à travers les baptistes et les vaudois, était déjà prêché à cette époque et ils prônaient, en effet, que la même église qui, au cours des XIe, XIIe et XIIIe siècles, fut appelée par les noms de vaudois, d’albigeois, et finalement de mennonites ou de baptistes, existait déjà à cette époque et aussi bien auparavant.

A cet égard, un certain auteur éminent des Romains se plaignait beaucoup et disait dans un vieux livre que ces chrétiens avaient toujours de nombreuses sectes entre eux, mais parmi tous ceux qui existaient à cette époque, il n’y en avait aucun qui fût nuisible à l’Église Catholique Romaine comme les vaudois, ou les baptistes, etc., parce qu’ils ont existé si longtemps, certains disent du temps de Sylvestre, d’autres les placent aussi loin que le temps des apôtres.

Dans un autre lieu, Jacob Mehrning écrit à propos des personnes mentionnées ci-dessus :

Ce n’est en aucun cas une nouvelle secte, née à l’époque de Pierre Valdo, car les écrivains papistes eux-mêmes reconnaissent qu’ils existaient déjà à l’époque du pape Sylvestre, bien avant son temps, au temps des apôtres.

Dans un autre lieu il écrit que Flaccius mentionne également la même chose, d’un vieux livre pontifical qui a existé au temps de Sylvestre, et même du temps des apôtres. Thuanus témoigne que les enseignements de ces personnes ont duré plusieurs siècles.

T. J. von Braght (Martyrs Mirror, col.1, page 184) fait mention d’une conversation entre le geôlier de Leeuwarden et Jacques d’Auchy, un martyr.

Le geôlier rappela l’ordre de l’empereur Théodose et dit : « Il y a au moins 1200 ou 1300 ans que l’empereur Théodose a ordonné que les hérétiques soient tués, à savoir ceux qui à cette époque étaient rebaptisés comme votre secte. »

Lorsque le geôlier dit qu’ils ont été rebaptisés comme « votre secte », il fait ainsi savoir qu’il y avait des personnes comme Jacques d’Auchy et ces baptistes qui en même temps, à savoir l’année 1558, ont donné leur vie pour ces vérités.

T. J. von Braght (Martyrs Mirror, page 365, colonne 2) donne une description remarquable des chrétiens de l’Est, jusqu’à l’année 1540, quand il dit :

De même, nous avons des rapports à ce jour, qu’il y a des frères chrétiens à Thessalonique qui sont d’accord dans tous les points de religion avec les mennonites. Deux d’entre eux se sont rendus à l’époque de nos pères, d’abord parmi les frères de Moravie, ensuite aussi aux Pays-Bas, et ils ont partagé la sainte communion avec eux. Ils ont déclaré positivement qu’ils avaient à Thessalonique, les deux épîtres originales, ou les lettres aux Thessaloniciens, en bon état.

En outre, ils ont déclaré que beaucoup de leurs frères résident encore en Moravie, en Grèce et dans d’autres pays de l’Est disséminés ici et là, qui depuis les premiers apôtres ont maintenu fermement le même enseignement et la bonne méthode de baptême jusqu’à nos jours.

Vers l’année 1530, le très éclairé Menno Simons sortit de son sacerdoce catholique en tant que réformateur des baptistes.

N.B. : Dans cet œuvre, Benjamin Eby a utilisé le mot baptiste en référence aux chrétiens qui pratiquait le baptême des croyants seulement et qui se seraient opposés au baptême des enfants. Il ne faut pas les confondre avec les églises de notre époque qui s’appellent baptistes.

À propos de Bob Goodnough

Vivre aujourd'hui à la lumière de l'histoire et de l'éternité
Cette entrée, publiée dans Les mennonites, est marquée , , , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Je veux entendre ce que vous en pensez. S’il vous plaît laissez un commentaire.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.