Leçons pour la vie prises de l’épître de Jacques

1. Si vous avez dans votre cœur un zèle amer et un esprit de dispute, ne vous glorifiez pas et ne mentez pas contre la vérité. Cette sagesse n’est pas celle qui vient d’en haut, mais elle est terrestre, charnelle, diabolique. (3.14-15)

Même si j’ai raison sur un sujet, si je parle avec colère et amertume, j’ai tort.

2. La colère de l’homme n’accomplit pas la justice de Dieu. (1.20)

Je pourrais penser que je me tiens pour la défense de la vérité de Dieu, mais si je me fâche, je porte préjudice à sa cause.

3. L’épreuve de votre foi produit la patience (1. 3)

Je ne peux pas augmenter ma patience en évitant les situations qui le mettent à l’épreuve. Même si j’échoue parfois à l’épreuve, j’apprends que je ne peux pas me fier uniquement à moi-même dans ces circonstances.

4. La sagesse d’en haut est premièrement pure, ensuite pacifique, modérée, conciliante, pleine de miséricorde et de bons fruits, exempte de duplicité, d’hypocrisie. (3.17)

Je ne suis pas naturellement doué de ce genre de sagesse. Je dois le chercher d’en haut, de Dieu.

5. Soumettez-vous donc à Dieu ; résistez au diable et il fuira loin de vous. (4.7)

Pourquoi ne pourrais-je pas apprendre par moi-même comment faire ce qui est bien ? Instinctivement, je résiste à l’idée de soumission à Dieu, cela ressemble à un échec. Mais je constate que c’est ma résistance tenace qui mène à l’échec et que la soumission est la voie de la victoire.

6. Confessez donc vos péchés les unes aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente du juste à un grand efficace. (5.16)

Mais d’autres ne me comprendront pas. Ils ne connaissent pas les problèmes, les tentations et les frustrations auxquels je dois faire face. Cependant, lorsque nous partageons nos luttes, nous réalisons à quel point nous sommes semblables et que nous sommes tous confrontés au même ennemi spirituel. Par la prière, nous avons tous accès au pouvoir pour vaincre nos doutes, nos épreuves et nos tentations.

7. Si vous accomplissez la loi royale, selon l’Écriture : Tu aimera votre prochain comme toi-même, vous ferez bien (2.8)

C’est à juste titre qu’on l’appelle la loi royale. C’est la règle unique pour les citoyens du royaume des cieux. Tout le reste n’est que commentaire.

À propos de Bob Goodnough

Vivre aujourd'hui à la lumière de l'histoire et de l'éternité
Cette entrée, publiée dans Insolite, est marquée , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Je veux entendre ce que vous en pensez. S’il vous plaît laissez un commentaire.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.