UN MIROIR DU BAPTÊME – 5

Du baptême d’eau – 1

Parmi ceux qui sont nommés chrétiens dans le temps présent, le baptême d’eau se pratique sous diverses formes. Une grande partie d’entre eux administre le baptême aux enfants; d’autres ne le pratiqueront que sur ceux qui sont d’âge mûr et qui professent croire en Christ; ceux-ci ils plongent une fois en arrière dans l’eau. D’autres qui reconnaissent également que le baptême d’eau doit être administré uniquement à des croyants adultes les plongent trois fois dans l’eau. D’autres encore, qui tiennent que le baptême n’est que pour des croyants adultes en Christ versent l’eau sur la tête du sujet. Et il y a une autre classe qui ne tient pas du tout le baptême d’eau, disant que le baptême du Saint-Esprit suffit.

De nombreuses controverses sont nées, qui, sans la fontaine vivante du Nouveau et de l’Ancien Testament, l’humanité ne saurait quel parti croire. Mais comme nous avons cette fontaine vivante, à travers laquelle le Saint-Esprit de Dieu parle encore, je m’efforcerai d’en tirer la véritable mode de l’ordonnance du baptême d’eau.

En vertu de la nouvelle alliance ou la dispensation de l’Évangile, le baptême est un signe ou une preuve que l’homme est enseigné par la parole de l’Évangile, s’est repenti et a cru en Jésus-Christ qu’il est le Sauveur du monde, qui, dans son corps, par la souffrance et le sang sur la croix, a payé la dette de nos péchés. Le baptême est donc l’accomplissement de la justice et la réponse d’une bonne conscience envers Dieu. Comme Jean est venu avant Christ, entre l’ancienne et la nouvelle alliance, il a baptisé en vue de la repentance sous l’Ancienne Alliance. Et au début de la nouvelle alliance, Jean a commencé le baptême de la nouvelle alliance avec Jésus, pour l’accomplissement de toute justice.

Matthieu 28.19: « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. » Marc 16.15,16: «Puis il leur dit : Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné. » De là, nous voyons qu’enseigner et croire vont avant; et après ceux-ci, le baptême suit.

Apocalypse 22.1-2 « Et il me montra un fleuve d’eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l’agneau. Au milieu de la place de la ville et sur les deux bords du fleuve, il y avait un arbre de vie, produisant douze fois des fruits, rendant son fruit chaque mois, et dont les feuilles servaient à la guérison des nations. » Voir aussi Ézechiel 47.

Cette eau est typique de la parole de Dieu qui a coulé du temple, c’est-à-dire de Dieu et de l’agneau, jusqu’à ce qu’elle grandisse et devienne, par Jésus-Christ et son évangile, si pleine et profonde que dans cette eau spirituelle, on ne peut trouver aucune base terrestre pour le salut de l’homme: mais l’homme doit nager sans base ni soutien de la doctrine ou du commandement humaine. Car le base est seul en Jésus et dans sa parole céleste, qui est esprit et vie — là-dessus doit-il être fondé — puis y nager et marcher, car cela est donné pour le salut de l’homme. En Jésus et sa parole seule, l’âme de l’homme sera bénie.

Nous voyons ici que toutes choses nous indiquent que le salut de l’homme, la vie éternelle et la bénédiction sont disponibles uniquement en Christ et en l’effusion de son Saint-Esprit, comme la Parole et l’Esprit déversés du trône de Dieu et de l’agneau.

Dans Actes 2, quand le Saint-Esprit fut répandu sur les apôtres, ceux-ci commencèrent à semer la parole de l’Esprit et à répandre l’eau de l’Esprit sur tout le monde. Philippe prêcha Christ dans une ville de Samarie et à l’Eunuque éthiopien, Ananias à Saul, Pierre à Corneille, Paul à Lydie et d’autres femmes, Paul et Silas au geôlier. Lorsque Paul était à Corinthe et a enseigné, Crispus, le chef de la synagogue, a cru au Seigneur avec toute sa maison. Et beaucoup de Corinthiens qu’entendaient crurent et furent baptisés. Ici aussi, ils ont entendu la parole pour la première fois, ont cru et ont été baptisés. De cela, il est évident que tous ceux qui devaient être baptisés ont d’abord été enseignés par la parole de Dieu de croire en Christ, puis baptisé.

Le baptême d’eau sous la nouvelle alliance a été caractérisé et préfiguré sous l’Ancienne Alliance par la tente de Moïse. Car les choses principales dans l’église du Christ sont représentées figurativement dans la tente de Moïse, dans Aaron le souverain sacrificateur et en Israël. Dans Exode 29.4-9, Moïse fut chargé d’amener Aaron et ses fils à la porte de la tente d’assignation et de les laver de l’eau. Comment cela doit être fait est indiqué dans Nombres 19.6.7: Le début du chapitre montre comment cette eau de purification a été préparée avec les cendres d’une jeune vache rousse sans tache qui a été brûlée en dehors du camp. Les cendres de la vachebrûlée devaient être récupérées, de l’eau courante ajoutée dans un récipient, et ceci était aspergée pour la purification du péché.

C’est pourquoi aussi Jésus, afin de sanctifier le peuple par son sang, a souffert hors de la porte. Dans l’offrande de Jésus, tout son corps, sa chair et son sang étaient compris, avec toute la douce odeur de sa vie vouée au bien de l’homme, tout fut offert et brûlé dans son ardent amour pour l’homme lors de sa mort sur la croix. Mais comme lorsque la vache était brûlée les cendres sont restées et ont été conservées pour une purification de l’impureté, ainsi, beaucoup plus dans l’offrande de Jésus, le saint nom de Jésus-Christ est resté et a été préservé, et seulement par son nom peut-on trouver purification, rémission des péchés et la vie éternelle. Ce nom doit également être conservé et préservé, afin qu’il ne soit pas utilisé avec irrévérence ou en vain.

Ainsi, on voit que l’eau de purification, utilisée par Moïse pour laver et purifier Aaron et les Lévites, ainsi qu’Israël, était typique du baptême d’eau. Le Seigneur Jésus a également commandé que le baptême d’eau soit administré au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit.

À propos de Bob Goodnough

Vivre aujourd'hui à la lumière de l'histoire et de l'éternité
Cette entrée, publiée dans Baptême, est marquée , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Je veux entendre ce que vous en pensez. S’il vous plaît laissez un commentaire.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.