Le retour de la lumière

hands-1926414_640

Image par Myriam Zilles de Pixabay

Les israélites ont eu de la lumière lorsque les Égyptiens étaient dans les ténèbres. La lumière les accompagnait pour éclairer le chemin lorsque les eaux se sont écartées pour les laisser traverser la mer Rouge.

La lumière est restée avec eux pendant quarante ans à travers le désert, puis les a conduits à travers le Jourdain dans la terre promise, tandis que les eaux s’écartaient à nouveau pour les laisser passer.

La lumière se tenait sur leur lieu de culte pendant des générations jusqu’à ce que les israélites oublient à quel point c’était merveilleux. Puis Nebucadnetsar est venu avec son armée, a détruit le temple et la lumière a disparu.

À Babylone, une fois de plus en captivité, ils se souviennent de la promesse faite à Isaïe qu’un jour la lumière reviendrait :

Lève-toi, sois éclairée, car ta lumière arrive, et la gloire de l’Éternel se lève sur toi. Voici, les ténèbres couvrent la terre, et l’obscurité les peuples ; mais sur toi l’Éternel se lève, sur toi sa gloire apparaît. Des nations marchent à ta lumière, et des rois à la clarté de tes rayons. (Ésaïe 60.1-3)

Ils sont retournés à Jérusalem, ils ont reconstruit le temple, la lumière n’est pas revenue. Ils ont attendu encore 400 ans.

Les mages de Babylone et de Perse comptaient les semaines annoncées par Daniel. Ils se sont souvenus des paroles prononcées longtemps auparavant par un prophète errant et ont eux aussi attendu la lumière :

Je le vois, mais non maintenant, je le contemple, mais non de près. Un astre sort de Jacob, un sceptre s’élève d’Israël. Il perce les flancs de Moab, et il abat tous les enfants de Seth. Il se rend maître d’Edom, il se rend maître de Séir, ses ennemis. Israël manifeste sa force. Celui qui sort de Jacob règne en souverain, il fait périr ceux qui s’échappent des villes. (Nombres 24.17-19)

Enfin, la plénitude des temps est arrivée. La gloire de Dieu est réapparue, non pas aux gens importants de Jérusalem, mais aux bergers sur une colline à l’extérieur de Bethléem. Cette nuit-là, toutes les promesses faites à tous les prophètes ont commencé à se réaliser :

Ne craignez point ; car je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera pour tout le peuple le sujet d’une grande joie : c’est qu’aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur. Et voici à quel signe vous le reconnaîtrez : vous trouverez un enfant emmailloté et couché dans une crèche. Et soudain il se joignit à l’ange une multitude de l’armée céleste, louant Dieu et disant : Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, paix sur la terre et bienveillance envers les hommes ! (Luc 2.10-14)

C’était probablement cette même nuit que la lumière est apparue aux mages, loin à l’est. Quand ils sont arrivés à Jérusalem des mois plus tard, personne ne connaissait le bébé qu’ils cherchaient, mais quelqu’un leur a suggéré d’aller à Bethléem. Alors qu’ils quittaient Jérusalem, la lumière est réapparue et les a conduits directement à la maison où ils ont trouvé l’enfant.

Plusieurs années plus tard, ce bébé, devenu adulte, a dit à ses amis les plus proches :

Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. (Jean 8.12)

torchlight-1133865_640Jésus ne marche plus sur cette terre. Le jour de la Pentecôte, il a donné la lumière à ses disciples. Il veut que nous partagions la lumière, non pas que nous nous blottissions autour d’elle dans un coin éloigné.

Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée ; et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux. (Matthieu 5.14-16)

Alors que nous célébrons la naissance du Messie, Jésus-Christ, notre Sauveur et Seigneur, puissions-nous lever en haut la lumière pour éclairer les gens de l’alentour.

À propos de Bob Goodnough

Vivre aujourd'hui à la lumière de l'histoire et de l'éternité
Cette entrée, publiée dans Apologétique, est marquée , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Je veux entendre ce que vous en pensez. S’il vous plaît laissez un commentaire.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.