Distanciation sociale — un malencontreux choix de mots

social-distancing-4992164_640

Image par Tumisu de Pixabay

Des épidémiologues disent que pour ralentir la contagion, c’est important à maintenir une distance physique d’au moins deux mètres entre les personnes. C’est la distanciation physique, non la distanciation sociale.

Dans les temps qu’on vive, les gens ont besoin d’un rapprochement social, non pas la distanciation. Et ce rapprochement ne se fait pas par les médias qu’on appelle sociales, comme Facebook et Twitter. Le rapprochement qui compte est une communication dans les deux sens, par téléphone, par courriel, ou en personne si c’est possible d’en faire.

Être aliéné socialement de sa famille, de ses amis, et des pasteurs n’est pas bon pour la santé émotionnelle, ni la santé mentale, ni la santé spirituelle, ni la santé physique.

Ce temps d’isolement nous donne l’occasion, même la responsabilité, de contacter les autres, surtout ceux qu’on pense pourraient être fragilisés par les événements. Parlions avec eux, priions pour eux, et avec eux.

À propos de Bob Goodnough

Vivre aujourd'hui à la lumière de l'histoire et de l'éternité
Cette entrée, publiée dans Insolite, est marquée , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Je veux entendre ce que vous en pensez. S’il vous plaît laissez un commentaire.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.