Douceur

Lorsque, en lisant la Bible, on rencontre le mot « douceur », il ne faut pas penser qu’il décrit une forme de faiblesse. La douceur est une force de caractère qui n’est ni un trait de personnalité inné ni l’œuvre de la volonté humaine, mais uniquement un don du Saint-Esprit. C’est une force intérieure, fondée sur la confiance en Dieu, qui permet à l’enfant de Dieu de faire face à l’adversité, à l’opposition et même à la persécution avec assurance et joie plutôt qu’avec résistance ou dispute.

Les débonnaires n’héritent pas de la terre par la force de leur volonté ni par une attente timide et passive. Ils proclament leur confiance en Dieu, leur volonté de subir l’injustice pour lui, leur refus de renier Dieu pour gagner la sécurité temporelle. Ils ne font aucune contre-accusation, mais ils ont confiance qu’en fin de compte, Dieu traitera avec eux et avec les autres selon sa justice parfaite.

À propos de Bob Goodnough

Vivre aujourd'hui à la lumière de l'histoire et de l'éternité
Cette entrée, publiée dans Apologétique, est marquée , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Je veux entendre ce que vous en pensez. S’il vous plaît laissez un commentaire.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.