Quel est le problème avec le monde?

Image par navallo de Pixabay 

L’esprit du monde me dit : «Tu vas bien. Tu fais de ton mieux dans les circonstances. Tes problèmes sont causés par les gens autour de toi, ta famille, tes collègues, tes enseignants, le gouvernement. Tu dois faire ce qui est bien pour toi et essayer de faire changer les autres.»

Voilà, en un mot, la source de la plupart des problèmes du monde. L’esprit du monde, vraiment une foule d’esprits démoniques, prétend nous réconforter en nous disant de blâmer les autres pour nos problèmes. Cela conduit à la méfiance, au conflit, à la haine et rend les problèmes insolubles. Chaque solution supposée ne fait que créer un nouveau conflit, de nouveaux problèmes. Chaque révolutionnaire, lorsqu’il renverse l’oppresseur, devient le nouvel oppresseur.

Comment sortir de ce cycle désespéré? La réponse est dans la Bible. Ce n’est plus un livre populaire, d’autant plus que beaucoup de gens qui se disent croyants en la Bible pensent et agissent en fait selon l’esprit du monde. Mais la Bible a une solution radicale, qui fonctionne réellement. Il ne nous dit pas de lutter contre tout ce qui ne va pas dans le monde qui nous entoure, mais de lutter contre ce qui ne va pas en nous.

L’Esprit de vérité me dit : «As-tu des problèmes? Va te regarder dans le miroir, tu y verras la source de tous tes ennuis. Je ne peux pas t’aider à changer les choses que font les autres, mais si tu me demandes, je peux te changer. « 

«Or nous, nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, mais l’esprit qui vient de Dieu; afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce» (1 Corinthiens 2.12.) «L’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous» (Jean 14.17) «Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous guidera dans toute la vérité» (Jean 16.13). «Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira» (Jean 8.32).

Comment est-ce que d’admettre que je suis le problème m’affranchira? Laissez-moi compter les façons :

1. Dieu m’a pardonné tous mes péchés passés.

2. Je trouve que Dieu n’exige pas une performance sans faille; tout ce qu’Il demande, c’est que je suive où il mène, un seul pas à la fois.

3. Je peux arrêter de frapper la tête contre le mur, en essayant de changer le monde.

4. Je peux apprécier le bien que font les autres sans me sentir hypocrite.

5. Quand je cesse d’être la source de friction dans mes relations avec les autres, je trouve que ce sont des gens bien plus gentils que je ne l’avais imaginé.

À propos de Bob Goodnough

Vivre aujourd'hui à la lumière de l'histoire et de l'éternité
Cette entrée, publiée dans Apologétique, est marquée , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Je veux entendre ce que vous en pensez. S’il vous plaît laissez un commentaire.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.