Une réunion fraternelle

Le Martyrs Mirror. aux pages 365-366, cite un livre ancien de Balthasar Lydius avec les informations suivantes qui sont arrivées au 16me siècle :

Bref récit de la façon dont, par l’intermédiaire de certains Moraves capturés par les Turcs et venus à Thessalonique en Turquie, les chrétiens de Thessalonique obtinrent des informations selon lesquelles vivaient en Moravie leurs frères dans la foi, appelés anabaptistes; et comment, afin de rechercher la vérité de l’affaire, ils ont envoyé trois de leurs frères en Moravie, en Turquie.

«Je soussigné témoigne qu’en Moravie a vécu avec moi, pendant trois ans, un homme de nos frères, âgé d’environ cent ans, nommé Léonard Knarr, qui m’a raconté qu’en son temps, quand il était serviteur dans la maison commune de l’église commune de Popitz, sous le serviteur, Hans Fuhrman, trois frères de l’église de Thessalonique ont été envoyés en Allemagne pour s’enquérir de leurs frères dans la foi, qui, comme ils l’avaient appris des prisonniers, comme indiqué ci-dessus, vivaient en Moravie.

«Ils sont d’abord venus à Nickolsbourg, à la frontière de la Hongrie, où ils sont allés voir un prêtre pour s’enquérir de ce peuple. Il monta dans une voiture et monta avec ces trois hommes à Pausrom, chez ceux qui sont là-bas appelés Huttériens, et aux Pays-Bas, Moraves.

«Ayant bien examiné leur manière de vivre, ils discutèrent avec eux, dans la langue latine, dans laquelle ils étaient bien versés, tous les articles de la foi, mais trouvèrent que dans trois articles principaux ils ne s’accordaient pas; à savoir, d’abord au sujet de l’évitement, comme cet article a été observé par les Huttériens; deuxièmement, dans la communauté des biens, qui consiste avec eux plus en domination et en servitude qu’en égalité; troisièmement, qu’ils refusent à ceux qui se séparent d’eux la propriété qu’ils y ont apportée, à cause de laquelle ces hommes se sont parti les larmes aux yeux, parce qu’ils avaient accompli en vain un voyage si difficile et si ardu.

«Le même prêtre les a ensuite amenés au même endroit (Pausrom), à l’église de Schwitzer, qui a tiré leur nom de Hans Schwitzer, qui, par l’un de leurs frères, nommé John Peck (qui, avec Hans Fuhrman et douze autres personnes, avait passé neuf ans en prison au château de Passau sur le Danube, en Bavière, pour le témoignage de la foi), discuté en latin de tous les articles de leur foi. Ils étaient bien d’accord sur tous les points, à cause duquel, étant mutuellement remplis d’une grande joie, ils se reconnaissaient comme de chers frères et, en signe de cela, commémoraient ensemble la Cène du Seigneur, avec une grande joie, se confessant d’être la véritable Église de Dieu. Ils ont déclaré en outre que l’église de Dieu à Thessalonique était restée inchangée dans la foi depuis l’époque des apôtres, et qu’ils conservaient encore en bon état les lettres que l’apôtre Paul leur avait écrites de ses propres mains.

«Tout cela ayant eu lieu, ils se sont séparés en paix, avec des larmes et le baiser d’amour en recommandant les uns les autres à la grâce du Seigneur, les frères sont retournés à Thessalonique.

«L’un d’eux, qui était tailleur de métier, a laissé ses ciseaux en souvenir dans l’église de Pausrom.

«Cette histoire n’est non seulement connue à moi, mais elle est généralement connue, non seulement en Moravie, mais aussi dans le haut Palatinat.»

À propos de Bob Goodnough

Vivre aujourd'hui à la lumière de l'histoire et de l'éternité
Cette entrée, publiée dans Les mennonites, est marquée , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Une réponse à Une réunion fraternelle

  1. A reblogué ceci sur Missionnaire anabaptisteet a ajouté :

    J’aime beaucoup ce récit qui nous montre un peu mieux comment la vrai foi a été gardée en divers lieux, jusqu’à nos jours.

    J’aime

Je veux entendre ce que vous en pensez. S’il vous plaît laissez un commentaire.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.