Deux histoires des rois dans l’Ancien Testament

L’Ancien Testament contient des histoires parallèles des rois de Juda et d’Israël, avec des différences subtiles entre eux. Il semble que les deux aient été compilés à partir de documents historiques qui ont disparu depuis.

La première histoire se trouve dans les livres intitulés Samuel et Rois. Ces livres forment une histoire unique et ont été écrits avant la captivité babylonienne. Les quatre derniers versets de 2 Rois sont mot pour mot identiques aux quatre derniers versets de Jérémie, probablement un indice délibéré laissé pour indiquer une origine commune.

Cette première histoire a été écrite pour montrer les raisons du jugement de Dieu sur Juda et Israël et fait ressortir de nombreux épisodes de l’histoire pour démontrer la désobéissance du peuple de Dieu. Des exemples notables sont la mention que les femmes de Salomon ont incliné son cœur vers d’autres dieux et la grande méchanceté du roi Manassé. Le ton de cette histoire s’accorde bien avec les avertissements de Jérémie. Les indications sont que cette histoire a été écrite par Jérémie ou par quelqu’un d’autre sous sa direction, peut-être Baruch.

La deuxième histoire se trouve dans les Chroniques et remonte à après la captivité. Il y a encore une fois une forte indication, vraiment une preuve, d’auteur en ce que les deux derniers versets de 2 Chroniques sont mot pour mot identiques aux deux premiers versets et demi d’Esdras. Il ne fait aucun doute que ces livres forment une seule histoire et qu’Esdras en était l’auteur.

Cette histoire a été écrite après le retour de la captivité babylonienne et retrace l’histoire, racontant principalement les mêmes événements que la première, tout en montrant que Dieu était toujours présent dans l’histoire de son peuple, même s’il était en colère à cause de leur désobéissance. Il n’y a aucun rapport négatif donné de Salomon. On raconte ici que le roi Manassé s’est repenti du mal qu’il avait fait et a passé le reste de sa vie à s’efforcer de le réparer.

Il y a donc une bonne et suffisante raison pour deux histoires et nous devrions être prudents lorsque nous formons des conclusions basées sur une seule d’entre elles.

À titre d’intérêt, la Bible hébraïque a été écrite sur des rouleaux et les rouleaux ont été divisés en trois groupes : la loi, les prophètes et les écrits.

La loi, ou la Torah, consistait en les livres de Moïse, les cinq premiers livres de la Bible.

Les prophètes, ou les Nevi’im, comprenaient Juges, Josué, Rois, Ésaïe, Jérémie, Ézéchiel et les 12 prophètes mineurs (Osée à Malachie).

Les Écrits, ou Ketuvim, comprenaient des Psaumes, Proverbes, Job, Cantiques des Cantiques, Ruth, Lamentations, Ecclésiaste, Esther, Daniel, Esdras, Néhémie et Chroniques.

Alors, quand quelqu’un dans le Nouveau Testament dit « c’est écrit dans la loi », il veut dire dans la Torah, les cinq premiers livres de l’Ancien Testament. Lorsque Paul a dit, dans Actes 24:14, qu’il croyait « tout ce qui est écrit dans la loi et dans les prophètes », il voulait dire tout ce qui est écrit dans tous les rouleaux identifiés comme étant la Loi et les Prophètes.

À propos de Bob Goodnough

Vivre aujourd'hui à la lumière de l'histoire et de l'éternité
Cette entrée, publiée dans Apologétique, est marquée , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Je veux entendre ce que vous en pensez. S’il vous plaît laissez un commentaire.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.