Hommes du peuple sans instruction

Dans l’incident qu’on trouve dans Actes 4, lorsque Pierre et Jean ont été traduits devant le Sanhédrin, les anciens de la nation juive les ont considérés comme des agrammatos et des idiotes (verset 13). Les deux mots ont une signification proche et signifient des personnes privées ou communes qui n’ont pas été instruites conformément aux enseignements d’un rabbin reconnu. Toutefois, ils avaient été instruits dans les Écritures par le plus grand rabbin de tous – Jésus-Christ. Étant donné que le Sanhédrin avait orchestré la mort de Jésus soixante jours auparavant on ne pouvait s’attendre à ce qu’il montre quelque respect à ses disciples.

bible-3524065_640

Les deux grandes écoles d’enseignement des pharisiens étaient celles fondées par Hillel et Shammai. Hillel aurait vécu de 110 av. J.-C. à 10 après JC. Il était réputé pour ses efforts de collectionner et organiser les Mishna (traditions orales) pour les enseigner à ses disciples. Il fut président du Sanhédrin jusqu’à sa mort et son fils Siméon lui succéda. Siméon occupa ses fonctions pendant un court laps de temps. Shammai le remplaça. Puis Gamaliel, fils de Siméon, succéda à Shammai et mourut en 49 après JC. C’est ce Gamaliel qui est mentionné dans Actes 5.24 ; et ensuite dans Actes 22. 3 où l’apôtre Paul dit qu’il a été élevé à Jérusalem comme élève de Gamaliel.

L’histoire juive a beaucoup à dire sur Hillel et Gamaliel mais très peu sur Siméon. L’année de sa naissance est inconnue, le temps où il était président du Sanhédrin n’est pas clair, sa mort est diversement annoncée comme 9 et 20 après JC. L’histoire qui dit que Hillel a vécu jusqu’à l’âge de 120 ans est peut-être vraie ou peut-être une tentative d’obscurcir l’histoire de son fils.

Beaucoup d’étudiants de la Bible l’estiment probable que le Siméon dont parle Luc 2,26-35 est le même que Siméon, fils de Hillel et père de Gamaliel. Le moment semble bien aller, Luc l’appelle un homme juste, évidemment un notable. Si le Siméon de Luc 2 était le fils de Hillel, cela pourrait expliquer pourquoi les historiens juifs ont si peu à dire à son sujet. L’information a peut-être disparu pour que personne ne lui prête trop d’attention.

Si vous m’avez suivi jusqu’à présent, vous avez sans doute compris que je pense que Siméon Ben Hillel et le Siméon dans l’évangile de Luc sont la même personne. Le récit évangélique ne dit pas que Siméon était un vieil homme, mais qu’après avoir vu le Messie de ses propres yeux, il sentit que sa vie était au comble. Il était sans doute un étudiant accompli des Écritures, tout comme son père, mais tirait une conclusion très différente de ses études.

Je ne peux pas dire que c’est un fait historique définitif, nous n’aurons probablement jamais de preuves documentaires sans équivoque de cela. Néanmoins, sur la base des preuves dont nous disposons, je suis à l’aise pour dire qu’il est très probable que les deux Siméon ne font qu’un.

À propos de Bob Goodnough

Vivre aujourd'hui à la lumière de l'histoire et de l'éternité
Cette entrée, publiée dans Apologétique, est marquée , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Je veux entendre ce que vous en pensez. S’il vous plaît laissez un commentaire.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.