L’Évangile n’appartient pas aux blancs

L’un des problèmes avec les livres d’histoires bibliques pour enfants est qu’ils dépeignent Jésus comme un homme blanc. C’est peut-être involontaire, mais cela implante l’idée dans la tête des jeunes que le christianisme appartient aux blancs. Les missionnaires s’adressent à des groupes de personnes qui ne sont pas blancs et prennent avec eux ces mêmes livres d’histoires bibliques. Est-il étonnant que les gens à qui ils prêchent l’Évangile se demandent s’il ya une place pour eux dans l’église de l’homme blanc?

Il y a vingt ans, Craig Stephen Smith avait décidé de confronter directement ce sujet en écrivant un livre. Le titre du livre est Whieman’s Gospel (l’évangile des blancs). M. Smith est un ministre de l’Évangile dans l’Église de l’Alliance chrétienne et missionnaire. Il est également Amérindien, de la tribu Chipewa; son épouse, LaDonna, est de la tribu Navajo.

Il commence en soulignant que Jésus n’était pas un homme blanc issu de la culture dominante de son époque. De naissance, il était hébreu, d’un groupe minoritaire, un groupe tribal, un peuple conquis soumis à Rome, la puissance mondiale dominante de cette époque. La foi chrétienne a débuté dans cet environnement peu prometteur.

Lorsque le Créateur a commencé à appeler un peuple qui serait la source idéale d’où viendrait le Sauveur de l’humanité, il n’a pas choisi un peuple puissant et triomphal. Il a choisi les descendants d’Abraham, Isaac et Jacob. Les douze tribus descendues des fils de Jacob se disputaient souvent et étaient souvent opprimées par les autres peuples qui les entouraient. Pourtant, parmi ce groupe pauvre, peut-être au moment le plus bas de leur histoire, Dieu a choisi une jeune femme pour porter son propre Fils, Jésus, le Sauveur du monde. Nous devons garder cette image à l’esprit lorsque nous proclamons l’Évangile aux autres.

Smith ferme le livre en exposant trois choix pour les Amérindiens. Ce sont les mêmes choix que Josué a présentés aux Israélites avant leur entrée dans la terre promise. Choisissez qui vous allez servir: les dieux de vos ancêtres; les dieux du pays dans lequel vous vivez; ou le Seigneur. Ceux qui choisissent de servir les dieux de leurs ancêtres sont très probablement motivés par la peur et ne trouvent aucune paix dans ce culte. Ceux qui adorent les dieux, les choses hautement estimées, dans le pays où ils vivent peuvent également être motivés par la peur de manquer quelque chose. Cela n’apporte pas non plus la paix.

La paix ne peut être trouvée qu’en servant le Seigneur Jésus-Christ.

[Whiteman’s Gospel, © 1997 Craig Stephen Smith,  publié par Indian Life Books, Winnipeg.]

À propos de Bob Goodnough

Vivre aujourd'hui à la lumière de l'histoire et de l'éternité
Cette entrée, publiée dans Témoignage, est marquée , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Je veux entendre ce que vous en pensez. S’il vous plaît laissez un commentaire.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.