Esprit de timidité, ou de charité?

monalisa-4893660_640

Image par Sumanley xulx de Pixabay

2 Timothée 1.7 — Car Dieu ne nous a point donné un esprit de timidité; mais de force, de charité et de prudence.

Chaque année au Canada, 3  500 personnes en moyenne meurent de la grippe, pour la plupart de très petits enfants ou des personnes âgées ayant des problèmes de santé préexistants. C’est à peu près le nombre de personnes décédées jusqu’à présent dans le monde entier du nouveau virus COVID-19. Presque tous ceux qui sont morts de ce virus étaient des personnes âgées ayant des problèmes de santé préexistants; les enfants ne sont en grande partie pas affectés.

Il y a une panique mondiale, les marchés boursiers s’effondrent, les magasins se vident de tout ce qui pourrait sembler offrir une protection, les plans de voyage et les événements majeurs sont annulés. Pourquoi une telle peur? Les virus grippaux et Corona sont en constante mutation, cette nouvelle forme du virus Corona n’est pas si inhabituelle ou virulente.

Comment les chrétiens devraient-ils réagir?

La diphtérie, qui était autrefois une maladie infantile mortelle, avait presque été éradiquée au moment de la naissance de ma cousine Irène en 1940. Il semble qu’elle et quelques autres dans la communauté où ils vivaient, avaient raté la vaccination infantile. Elle a contracté la diphtérie en janvier 1949 et en est décédée. Le domicile de sa famille était mis en quarantaine et personne de la communauté n’a osé offrir ni aide ni réconfort.

Sauf leurs voisins japonais. Pendant la Seconde Guerre mondiale, leurs biens avaient été confisqués et ils avaient été expulsés de leurs maisons en Colombie-Britannique et réinstallés dans le sud de l’Alberta. Ils savaient ce que c’était que de faire face à la peur et au rejet de leurs voisins. Ce sont eux qui sont venus, ont apporté de la nourriture et d’autres nécessités et ont offert réconfort et encouragement.

C’est ainsi que les chrétiens devraient réagir à la panique actuelle. Selon le verset ci-dessus, nous devons être prudents, mais pas timides. Nous devons nous prévaloir de l’esprit de force qui est le nôtre en tant qu’enfants de Dieu et exercer de la charité et compassion envers les autres, qu’ils soient affligés par la peur ou par le virus lui-même.

À propos de Bob Goodnough

Vivre aujourd'hui à la lumière de l'histoire et de l'éternité
Cette entrée, publiée dans Insolite, est marquée , , , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Je veux entendre ce que vous en pensez. S’il vous plaît laissez un commentaire.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.