le tempête de verglas de 1998

pylone

Nous avons passé quelque temps en Saskatchewan pour célébrer le 90e anniversaire de ma mère. Le jour de l’An, 1998, nous avons quitté Moose Jaw pour retourner chez nous à Acton Vale, Québec. Lorsque nous sommes arrivés à notre domicile à 3 h du matin le lundi 4 janvier, il y avait une douce pluie qui tombait. Au moment où nous nous levons plus tard le matin, il s’était transformé en une bruine verglaçante.

La pluie s’est intensifiée vers le soir et la température était telle qu’elle est tombée sous forme de pluie et a gelé instantanément sur tout ce qu’elle a touché. Nous devions aller à Montréal le lendemain et la glace s’accumulait sur les autoroutes et les rues, mais nous avons fait le voyage aller-retour en toute sécurité.

Mercredi, c’est la coupure de courant pour la première fois. Les fils électriques étaient enfermés dans une épaisse gaine de glace, en plus des branches d’arbres tombaient sur les lignes. Nous avions un poêle à bois au sous-sol qui gardait notre maison au chaud; nous avons réchauffé notre nourriture dessus et avons eu une lampe à huile pour la lumière. Nous nous sentions en sécurité dans notre maison, mais si j’ouvrais la porte, j’entendais le bruit des branches se briser; de temps en temps, il y avait un flash de lumière à la campagne. Les lignes électriques étaient si lourdes de glace que finalement l’un des poteaux en bois ne pouvait plus supporter la charge. Lorsqu’un pôle s’est cassé, il a emporté avec lui toute la ligne électrique pour un mile.

La pluie a continué pendant deux jours de plus. Jeudi, de nombreux pylônes massifs en acier de lignes électriques se sont effondrés au sol dans un tas de métal torsadé. La glace qui s’est accumulée a testé la rigidité du toit, nous avons entendu quelques bruits inquiétants, mais aucun dommage n’a été fait. De grands érables perdaient des branches, parfois des arbres entiers gisaient sur le sol. Les grands conifères ont perdu leurs cimes. D’autres arbres se penchaient jusqu’à ce que leurs cimes touchent le sol, puis s’y figèrent. Les cerfs étaient effrayés par les branches qui tombaient tout autour d’eux et sortaient des bois pour se tenir sur les routes.

Vendredi soir, la pluie s’est arrêtée. À cette époque, la majeure partie de Montréal était dans le noir ainsi que toute la région au sud de Montréal jusqu’à la frontière du Vermont. 100 000 poteaux en bois s’étaient brisés, aussi que 100 pylônes en acier. Un chroniqueur de La Presse (ils avaient un générateur pour faire fonctionner le journal) a écrit à propos de quitter le travail l’après-midi et de marcher dans le centre de la rue Sherbrooke pendant ce qui aurait dû être l’heure de pointe. Il n’était pas sûr de marcher sur le trottoir à cause du danger de chute de morceaux de glace des bâtiments et il n’y avait pas de circulation dans la rue.

L’armée a été appelée. Dans notre région, ils ont patrouillé dans les rues d’Acton Vale pour empêcher le pillage. À Montréal, ils ont fait du porte-à-porte pour voir si quelqu’un avait besoin d’aide. C’était trop pour certains nouveaux immigrants. L’un d’eux a dit : « Je savais dans ma tête qu’ils venaient voir si nous étions en sécurité. Mais notre peur était plus forte que nous et nous sommes allés voir nos amis. Dans le pays d’où je viens, quand l’armée a frappé à votre porte, elle ne venait pas pour vous aider. »

Lundi, le nettoyage et la reconstruction battaient leur plein. Le Québec compte les plus jeunes agriculteurs du Canada et ils étaient prêts à tout pour que leurs fermes fonctionnent. Avant même que la pluie cesse, l’organisation agricole avait localisé un entrepôt dans le Tennessee rempli de générateurs. Ils les ont tous achetés et chargés sur des semi-remorques en direction de Québec.

Hydro-Québec a fait appel à des entreprises d’émondage des États voisins pour enlever les branches accrochées aux fils ou qui menaçant de tomber dessus. Ils ont commandé d’énormes quantités de nouveaux poteaux en bois à des entreprises forestières de la Colombie-Britannique. Ils sont allés chez un fournisseur d’acier qui avait des entrepôts dans toute la province. Ils avaient tout leur inventaire dans les entrepôts sur leurs ordinateurs, mais il n’y avait pas d’électricité pour faire fonctionner les ordinateurs et pas de lumières dans l’entrepôt. Ils ont improvisé et trouvé tout l’acier nécessaire pour reconstruire les pylônes.

Pendant plusieurs semaines, notre électricité a été coupée de temps en temps. Nous avons eu des invités pour le souper un jour et l’électricité s’est coupée juste au moment où nous allions nous asseoir pour manger. Mais la nourriture était prête et nous avons mangé à la lumière des lampes. Nous avons eu un culte le soir, en commençant par la lumière de la lampe. L’électricité s’est allumée pendant le sermon et je me suis levé pour éteindre la lampe. Quelques minutes plus tard, l’électricité est de nouveau coupée et je rallume la lampe. Le ministre a continué à parler, imperturbable.

Il semblait pendant la tempête que tout autour de nous s’effondrait et ne serait plus jamais le même. Pourtant, trois mois plus tard, un chroniqueur a écrit : « Nous pensons parfois que nous sommes pauvres. Mais nous venons de construire un système de distribution électrique en quelques semaines que beaucoup de pays n’auront pas dans 100 ans. »

Nous sommes retournés en Saskatchewan quelques mois plus tard pour prendre soin de ma mère. Nous avons visité la région d’Acton Vale à plusieurs reprises récemment et nous ne voyons aucun signe du traumatisme d’il y a 22 ans.

Publié dans Insolite | Marqué , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Méfiez-vous des sèche-mains

hand-dryer-36896_640

Image par Clker-Free-Vector-Images de Pixabay

Il y a des affiches dans les toilettes des centres commerciaux indiquant combien les sèche-mains sont plus hygiéniques et combien de tonnes de papier sont détournées des sites d’enfouissement en les utilisant. Ils devraient peut-être repenser ce message. Les séchoirs à air chaud sont excellents pour souffler des microbes sur vos mains. Les serviettes en papier jetables sont beaucoup plus hygiéniques.

Publié dans Insolite | Marqué , , , | Laisser un commentaire

Pourquoi toutes ces restrictions?

covid-19-4940487_640

Image par Gerd Altmann de Pixabay

La meilleure estimation du taux de mortalité du COVID-19 est que 1 % de ceux qui attrapent le virus en mourront. Il s’agit d’une compilation des données mondiales à ce jour. Cela veut dire que 99 % d’entre nous n’ont rien à craindre, non? Alors pourquoi y a-t-il toutes ces restrictions sur les voyages, sur les rencontres avec des amis?

Regardons la situation dans son ensemble. Si la moitié des Canadiens contractent le virus et que 1 % de ceux qui l’attrapent meurent, cela signifierait 185 000 décès. Cela ne semble plus insignifiant, n’est-ce pas?

Prenons soin de nous, et ce faisant, nous prendrons soin de ceux parmi nous qui sont les plus vulnérables à ce virus.

Publié dans Insolite | Marqué , , , | Laisser un commentaire

Plaintes d’un chrétien

Mon Dieu! Quelle guerre cruelle!
Je trouve deux hommes en moi :
L’un veut que, plein d’amour pour toi,
Mon cœur te soit toujours fidèle;
L’autre, à tes volontés rebelle,
Me révolte contre toi.

L’un, tout esprit et tout céleste,
Veut qu’au ciel sans cessé attaché,
Et des biens éternels touché,
Je compte pour rien tout le reste;
Et l’autre, par son poids funeste,
Me tient vers la terre penché.

Hélas! En guerre avec moi-même,
Où pourrais-je trouver la paix?
Je veux, et n’accomplis jamais,
Je veux, mais (ô misère extrême!)
Je ne fais pas le bien que j’aime
Et je fais le mal que je hais!

Ô grâce, rayon salutaire!
Viens me mettre avec toi d’accorde,
Et, domptant par ton doux effort
Cet homme qui t’est si contraire,
Fais ton esclave volontaire
De cet esclave de la mort.

(Tiré de l’épître de St. Paul aux Romains)

– Jean Racine

Publié dans Insolite | Marqué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Un prédicateur puritain

« Il y a un chemin étroit qui mène au ciel et il y a un chemin large qui mène en enfer
et il y en a beaucoup qui y vont; les papistes et les protestants se rencontrent sur ce chemin et peuvent se serrer les mains en enfer. »

Extrait d’un sermon prêché par Gabriel Sanger en 1634 dans l’église paroissiale de Sutton Mandeville, Wiltshire, Angleterre.

Mes ancêtres, qui épelaient alors leur nom Goodenow, vivaient dans les paroisses avoisinantes de Donhead St. Mary et Donhead St. Andrew. Il est probable qu’ils aient entendu Gabriel Sanger prêcher à un moment donné avant de partir pour le Massachusetts en 1638.

Publié dans Insolite | Marqué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Une troisième voie

La foi anabaptiste/mennonite est centrée sur Christ d’une manière qui diffère considérablement des autres traditions chrétiennes. Nous croyons à la naissance vierge, à la mort sacrificielle sur la croix, à la résurrection et à la seconde venue du Christ. Mais ce qui est le plus important pour nous, c’est la vie de Jésus entre sa naissance et la croix.

Il y a six façons dont cela est important :

1. Jésus est Dieu en forme humaine, il est donc la révélation la plus claire de ce à quoi Dieu ressemble.

2. Jésus est la révélation la plus claire de ce à quoi Dieu veut que les êtres humains ressemblent. Jésus nous dit plusieurs fois dans les évangiles de « suis-moi ». La nouvelle naissance n’est que le début d’être chrétien, c’est ce qui nous permet de suivre Jésus.

3. Jésus révèle comment Dieu œuvre dans l’histoire. Les histoires dans l’Ancien Testament au sujet d’Abraham, Moïse et Israël sont incomplètes sans Jésus. Sa vie révèle ce qu’était la signification de l’histoire de l’Ancien Testament.

4. Pour que Jésus soit au centre de notre vie, nous devons être unis à son église. Ce n’est pas une option viable d’être uni à Jésus et de se tenir à l’écart de son corps, l’Église.

5. L’œuvre du Saint-Esprit est vécu par Jésus. Toute réclamation de l’œuvre de l’Esprit qui n’est pas en harmonie avec la vie et l’enseignement de Jésus doit être jugée fausse.

6. Mettre Jésus au centre de notre vie, c’est se préoccuper du salut du monde. S’il n’y a qu’un seul Dieu, et qu’il est révélé en Jésus, alors ceux qui connaissent Jésus ont l’obligation de lui présenter au reste de l’humanité.

-adapté de A Third Way, Paul M Lederach © 1980 Herald Press, Scottdale PA

Publié dans Les mennonites | Marqué , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Si Dieu le veut

Une petite particule insignifiante, quelque chose que nous ne pouvons pas voir et qui n’a pas de vie en soi, a bouleversé les plans des gens dans le monde entier. Tout ce que ce virus apparemment inerte peut faire est de programmer une cellule de notre corps pour produire des copies du virus, qui font ensuite la même chose à d’autres cellules de notre corps. Pour la grande majorité d’entre nous, les lymphocytes NK dans notre sang élimineront rapidement les cellules infectées et le virus avec elles. Mais parce que le virus c’est propagé si rapidement dans le monde, et les nouvelles encore plus rapidement, il est devenu la plus grande crise du 21  siècle.

Le monde se remettra de ce crise. Nous souviendrons-nous alors de la véracité des paroles de Jacques? À vous maintenant, qui dites : Aujourd’hui ou demain nous irons dans telle ville, nous y passerons une année, nous trafiquerons, et nous gagneron ! Vous qui ne savez pas ce qui arrivera demai ! car, qu’est-ce que votre vie ? Vous êtes une vapeur qui paraît pour un peu de temps, et qui ensuite disparaît. Vous devriez dire, au contraire : Si Dieu le veut, nous vivrons, et nous ferons ceci ou cela. Mais maintenant vous vous glorifiez dans vos pensées orgueilleuses. C’est chose mauvaise que de se glorifier de la sorte. (Jacques 4.13-16.)

Publié dans Insolite | Marqué , , , , | Laisser un commentaire

N’abandonnons pas notre assemblée

Retenons fermement la profession de notre espérance, car celui qui a fait la promesse est fidèle. Veillons les uns sur les autres, pour nous exciter à la charité et aux bonnes œuvres. N’abandonnons pas notre assemblée, comme c’est la coutume de quelques-uns ; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d’autant plus que vous voyez s’approcher le jour. (Hébreux 10.23-25)

La plupart des assemblées de l’Église de Dieu en Christ, mennonite, sont équipées pour diffuser en flux audio leurs cultes au profit de ceux qui ne peuvent être physiquement présents. C’est une chose merveilleuse pour les malades et les personnes fragiles, et pour quiconque est empêché d’y assister, quelle qu’en soit la raison.

C’est pourtant le deuxième choix. L’écoute n’est qu’une partie de l’adoration. Il y a des raisons valables pour lesquelles quelqu’un peut avoir besoin de rester à la maison, mais la peur n’en fait pas partie. Soyons, si possible, physiquement présents dans les cultes ce dimanche et participons activement, en nous exhortant et en nous encourageant les uns les autres.

Publié dans Insolite, Les mennonites | Marqué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Principe fondamental de la nonrésistance

slap-on-the-face-2022783_640

Image par Christian Dorn de Pixabay

Jésus a dit  – Matthieu 5.39 – Mais moi je vous dis de ne pas résister au méchant; mais si quelqu’un te frappe à la joue droite, présente-lui aussi l’autre.

Si je ne peux pas pardonner à la personne qui me cause de la peine, puis-je honnêtement demander une exemption du service militaire au motif que je suis un chrétien nonrésistant?

Publié dans Insolite | Marqué , , , , , | Laisser un commentaire

Le plus grand danger

toilet-roll-220415_640

Image par Karen Arnold de Pixabay

Une amie qui est vétérinaire m’a dit que son fournisseur habituel de gants chirurgicaux était complètement épuisé. Comme elle ne peut pas exercer un cabinet vétérinaire sans eux, elle a effectué des recherches en ligne, a fait fouiller son mari dans les magasins et a trouvé suffisamment de gants pour continuer.

Il y a de la peur dans l’air, les gens paniquent pour se protéger; ils achètent des gants chirurgicaux, des masques chirurgicaux et du papier hygiénique. Tout cela à cause d’une maladie qui ne semble pas être bien pire qu’une grippe ordinaire.

Quelques milliers de personnes sont décédées des suites de l’infection par COVID-19. Il y aura plus de décès, nous ne savons pas combien. Est-ce le plus grand danger auquel sont confrontés les gens dans le monde aujourd’hui? D’après les mesures drastiques prises par les gouvernements, les ligues sportives et les gens en général, on pourrait le penser.

Mais le péché est un danger bien plus grand pour l’humanité, et nous en sommes tous infectés. Jésus-Christ nous offre un remède 100 % efficace et sûr. Pourquoi certaines personnes semblent-elles craindre que le remède ne soit pire que la maladie? C’est comme l’écrivait G. K. Chesterton : « Le christianisme n’a pas été essayé et trouvé en défaut; il a été jugé difficile et n’a donc pas été essayé. » Nous les chrétiens, pouvons être quelque peu à blâmer pour cela. Le salut n’est pas un produit qui peut être vendu en utilisant les méthodes de commercialisation du monde; le seul moyen de le rendre attractif est de le vivre, chaque jour, dans tout ce que l’on fait.

Publié dans Insolite | Marqué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire