Je commence à aimer voyager en avion

Dans la passée j’avais le trac seulement à la pensée de monter dans un tube de métal pressurisé et de sauter à travers les cieux à 700 km / h à une altitude de 12 km. Mais c’était différent le week-end dernier alors que je volais à Montréal. Il semble que je commence à prendre plaisir de voyager en avion. Quatre heures dans un avion à réaction sont beaucoup plus relaxantes que trois jours au volant.

Les quatre membres du comité de rédaction français ont décidé que nous pourrions en faire plus en passant deux jours ensemble que pendant des mois de conférences téléphoniques de trois heures le samedi soir. Étant donné que les trois autres membres sont membres de l’assemblée de Roxton Falls, au Québec, et que je suis ici en Saskatchewan, il m’a fallu d’y aller.

WestJet 737.jpgAinsi, jeudi matin je suis monté dans un avion WestJet en direction de Montréal et Ronald, Philippe, Hugues et moi avons passé les deux jours suivants à rédiger un livre récemment traduit de l’anglais. Même en tenant compte du temps que nous avons passé à planifier nos travaux futurs, nous en avons assez faites que même lorsque le coût de mon billet est inclus, le travail effectué par heure ne soit pas plus coûteux que lorsque nous le faisons par conférence téléphonique. Ce voyage a si bien fonctionné que nous parlons de le refaire, si nos horaires individuels peuvent être alignés. Ronald et moi sommes plus flexibles, mais Philippe et Hugues doivent trouver un moment qui ne soit pas en conflit avec leur emploi.

J’ai beaucoup apprécié le temps passé au Québec. J’ai correspondu avec Hugues par courriel, je lui ai parlé au téléphone, mais je ne l’avais pas vu depuis qu’il avait l’âge de neuf ans. Il a 24 ans maintenant et c’était bon de voir et de travailler avec lui face à face. C’était bien de revoir Philippe, il s’est marié depuis que je l’ai vu il y a trois ans et a un fils de cinq mois.

C’était bien d’être dans un lieu où les pelouses sont vertes, les arbres grands et les cultures florissantes. (Il a été une année sèche ici en Saskatchewan ; j’ai tondu la pelouse une fois dans chacun des trois derniers mois. L’herbe est toujours plus ou moins verte et la moisson n’est qu’un peu au-dessous de la moyenne, mais ce n’est pas une année d’abondance.)

je me suis assemblé avec les frères et sœurs à Roxton Falls pour la culte dimanche matin. Je connais la plupart d’entre eux, certains depuis de nombreuses années, mais certains que j’ai rencontrés pour la première fois. C’est une bonne chose, l’assemblée grandit.

Lundi matin quand je me suis réveillé il faisait 22 ° et humide. Il était 30 ° à midi, puis il a commencé à pleuvoir. Quand je suis arrivé à Saskatoon dans la soirée, il faisait 12 ° et était toujours sec et poussiéreux. Mais toute la famille était là pour m’accueillir.

À propos de Bob Goodnough

Vivre aujourd'hui à la lumière de l'histoire et de l'éternité
Cette entrée, publiée dans Insolite, est marquée , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Je veux entendre ce que vous en pensez. S’il vous plaît laissez un commentaire.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.