L’origine de la Bible

bible-3524065_640

Les peuples qui n’ont pas de système d’écriture comptent sur leur mémoire. Ils transmettent leur histoire de génération en génération en racontant des histoires. Ils s’assoient autour d’un feu le soir, ou dans une loge chaude pendant les mois d’hiver, les vieux et les jeunes ensembles, et l’on a raconté un événement de leur histoire. Le raconteur sait que les anciens ont entendu ces histoires des centaines de fois et ils sont si fermement ancrés dans leur esprit qu’il n’ose pas changer même un seul petit détail. C’est ce qu’on appelle l’histoire orale et on le considère comme aussi fiable que l’histoire écrite.

Le livre de la Genèse est l’histoire orale qui a été écrite par la suite. Pendant la période couverte par la Genèse, la narration était le seul moyen d’enregistrer l’histoire. D’autres peuples ont développé des systèmes d’enregistrement des événements à l’aide de pictogrammes, en utilisant des symboles représentant des oiseaux, des animaux, des fleurs, des arbres et des personnes pour raconter une histoire. Un tel système ne peut pas enregistrer tous les détails trouvés dans l’histoire orale.

Le premier chapitre de la Genèse n’est pas comme le reste du livre. C’est le récit d’un témoin oculaire, mais il n’y avait personne pour voir ce qui se passait au cours de ces six premiers jours. Le seul qui aurait pu fournir ces détails est le Créateur lui-même.

Comment cette histoire a-t-elle été écrite? Nous n’avons aucune description de la façon dont cela s’est produit, mais nous savons que l’alphabet hébreu a été le premier alphabet phonétique. Il n’y avait pas d’histoire écrite, pas de loi écrite, avant que Moïse ne monte sur la montagne et ne passe quarante jours avec Dieu. Quand Moïse est descendu, il avait les dix commandements écrits dans un alphabet phonétique. Il est logique de penser qu’il a également commencé à écrire le livre de la Genèse pendant ces quarante jours et que Dieu lui a révélé des détails d’événements qui n’avaient pas de témoins humains.

Un alphabet phonétique utilise des symboles pour représenter les sons qui composent un mot. Cela a permis d’enregistrer l’histoire orale mot à mot. Les Grecs ont pris l’alphabet hébreu et ont changé la forme des lettres. Les Romains ont à nouveau changé les formes pour nous donner l’alphabet que nous utilisons maintenant. Le mot alphabet est fait des noms des deux premières lettres. En hébreu, ce sont aleph et bet. En grec, ce sont alpha et bêta.

Maintenant, le peuple de Dieu avait un système pour enregistrer son histoire, sa poésie et les paroles de ses prophètes. Moïse a écrit les cinq premiers livres de la Bible. Au cours des siècles qui ont suivi, Dieu a inspiré d’autres hommes à écrire des événements et des prophéties afin qu’ils soient préservés pour les générations futures. C’est une histoire à laquelle nous pouvons faire confiance.

À propos de Bob Goodnough

Vivre aujourd'hui à la lumière de l'histoire et de l'éternité
Cette entrée, publiée dans Insolite, est marquée , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Je veux entendre ce que vous en pensez. S’il vous plaît laissez un commentaire.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.