L’enfant sauvage

En 1797, un enfant de 9 ou 10 ans a été aperçu vivant à l’état sauvage dans la région de l’Aveyron. Il échappa à la capture jusqu’en 1800. Toutes les tentatives pour découvrir qui il était ou d’où il venait étaient infructueuses. Il a été emmené à Paris pour y être examiné.

Une telle trouvaille excitait les esprits scientifiques. Ils s’attendaient à ce que cet enfant sauvage corrobore les idées de Rousseau. N’ayant eu ni influence ni enseignement d’adultes, il aurait dû être le parfait exemple de la bonté innée d’une humanité non corrompue.

Ils ont été déçus. L’enfant né faisait aucun son, ne pouvait ni distinguer ni comprendre les sons ou les voix, ne paraissait pas apprécier l’arôme des aliments cuits, n’était pas habitué aux vêtements ni au lit et était désorienté en présence des humaines. Ils ont finalement conclu qu’il avait été abandonné parce qu’il était si stupide.

L’année suivante le docteur Jean Itard a obtenu la garde de l’enfant. Il pensait que le comportement de l’enfant reflétait un manque de contact humain et d’enseignement. En d’autres termes, il était stupide parce qu’il avait été abandonné. Le docteur Itard donna au garçon le nom de Victor et passa les cinq années suivantes à le réhabiliter.

L’ouïr de Victor était bonne, mais il n’était jamais capable de parler. Quand on l’a découvert, il avait de nombreuses cicatrices sur son corps, y compris une de quatre centimètres à la gorge. Cela laisse à croire que ses cordes vocales aient été endommagées lors de la blessure. Le progrès de Victor sous le Dr Itard était lent mais régulier et il a appris à se comporter d’une manière socialement acceptable. Il a été soigné dans une maison parisienne jusqu’à sa mort en 1828.

Dans son livre, Les déshérités, François-Xavier Bellamy s’appuie sur l’histoire de Victor de l’Aveyron pour affirmer que l’enseignement est ce qui nous rend pleinement humains. Nous avons besoin d’être instruits pour développer les compétences qui nous permettent de faire face à la vie. Un enfant laissé à lui-même dégénère en quelque chose difficilement reconnaissable en tant qu’être humain, comme dans le cas extrême de Victor de l’Aveyron lorsqu’il a été retrouvé.

Pour aller plus loin, l’enseignement de la langue, la grammaire et le vocabulaire, est essentiel pour que nous puissions décrire ce que nous ressentons, ce que nous pensons de nous-mêmes et du monde qui nous entoure. Nous ne pouvons pas comprendre de telles choses tant que nous n’avons pas les mots pour les exprimer.

Le fait d’apprendre le système de valeurs qui a construit notre société et l’histoire de notre société nous permet de comprendre pourquoi les choses sont comme elles sont. Cela nous ouvre la porte pour devenir des participants dans notre monde, pas seulement des observateurs déconcertés et frustrés.

Le livre de M. Bellamy est un appel passionné pour que nous abandonnions les théories ratées de René Descartes et de Jean-Jacques Rousseau et reprenions la transmission à la jeunesse d’aujourd’hui de tout ce qui a de la valeur dans notre patrimoine.

À propos de Bob Goodnough

Vivre aujourd'hui à la lumière de l'histoire et de l'éternité
Cette entrée, publiée dans Apologétique, est marquée , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Une réponse à L’enfant sauvage

  1. ericbasillais dit :

    Tout dépend de CE QUE l’on transmet. M. BELLAMY est représentatif d’une mauvaise pensée en France : l’Evangile et la croix lui servent de signe de ralliement. Mais il n’y a pas d’amour chrétien en lui. Son message est donc assez bref : oui à la transmission. Mais il ne faut pas en déduire qu’il a quelque chose de bon à transmettre.

    J’aime

Je veux entendre ce que vous en pensez. S’il vous plaît laissez un commentaire.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.