Le libre arbitre

Le libre arbitre signifie que je suis libre de faire ce que je veux. Néanmoins, j’apprends chaque jour, dans les petites choses de la vie, que mes choix ont des conséquences ; et les choix que font les autres ont souvent des conséquences qui me concernent. Pourquoi alors ne devrais-je pas m’attendre à ce que les conséquences puissent être non seulement immédiates, mais à long terme, voire éternelles ?

choice-3183317_640

Image par Kingrise sur Pixabay

Ce n’est pas la faute de Dieu lorsque de mauvaises choses se produisent, il nous a donné la liberté de choisir librement. Ces choix ont souvent des conséquences imprévues. Les conséquences désagréables de nos mauvais choix devraient nous amener à nous pauser un instant pour demander si Dieu pourrait ne pas avoir une meilleure solution pour nous.

Dieu ne nous protège pas des conséquences négatives produits par les choix faites par nous ou d’autres personnes. Il ne nous oblige pas non plus à choisir sa voie.

Pourtant, Dieu nous parle, doucement et souvent, nous demandant de reconsidérer la direction que nous prenons dans la vie. Quelque temps dans notre vie, il nous dira que les mauvaises choses qui nous arrivent sont le résultat de nos mauvais choix et que nous sommes des pécheurs.

Cela ne fonctionne pas de décider que par notre volonté et notre force nous allons vivre comme Dieu veut que nous vivions. Mais nous avons la capacité d’accepter le jugement de Dieu sur notre péché et de lui demander de nous aider. Cela s’appelle la repentance ; lorsque Dieu voit que notre repentance est authentique, il nous pardonne à cause du sacrifice que Jésus a fait pour notre péché, il nous adopte comme son enfant et nous donne son Saint-Esprit pour nous permettre de faire les bons choix.

Cela s’appelle la nouvelle naissance, la conversion, la régénération. Ces mots indiquent tous un changement dans notre façon de penser et un tournant dans la direction de notre vie. Quand nous vivons pour plaire à Dieu et pour aimer et aider les gens qui nous entourent, nous serons beaucoup plus heureux que lorsque nous essayions seulement de faire plaisir à nous-mêmes.

C’est le début de la vie chrétienne. Mais c’est seulement le début, nous ne devrions pas arrêter dès que nous atteignons ce stade, en pensant que c’est tout ce qu’il y a à faire pour être chrétien. Dieu veut que nous continuions, en apprenant chaque jour un peu plus sur notre propre faiblesse et sur la volonté de Dieu et les bénédictions qu’il a pour ceux qui lui consacrent réellement leur vie.

À propos de Bob Goodnough

Vivre aujourd'hui à la lumière de l'histoire et de l'éternité
Cette entrée, publiée dans Apologétique, est marquée , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Je veux entendre ce que vous en pensez. S’il vous plaît laissez un commentaire.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.