Leadership dans l’église

Trois mots sont couramment utilisés dans le Nouveau Testament pour décrire les dirigeants de l’église : diakonos (serviteur ou ministre), episkopos (surveillant ou évêque) et presbuteros (ancien). Une lecture attentive montre que ces mots ne dénotent pas des offices différents dans l’église, mais différents domaines de responsabilité pour la même personne. Il n’y a pas non plus de sens d’une hiérarchie, d’un chef d’église ayant autorité sur les autres.

Les qualités requises pour diriger une église sont qu’un homme soit irréprochable, mari d’une seule femme, sobre, modéré, réglé dans sa conduite, hospitalier, propre à l’enseignement; non pas adonné au vin, pas violent, pas avide d’un gain déshonnête; mais patient, pas un bagarreur, un qui dirige bien sa propre maison, tenant ses enfants dans une parfaite honnêteté; pas un nouveau converti, de peur qu’enflé d’orgueil il ne tombe dans la condamnation du diable. Il faut aussi qu’il reçoive un bon témoignage de ceux qui sont dehors; afin de ne pas tomber dans l’opprobre et dans les pièges du diable.

Ce ne sont pas des qualités qui peuvent être apprises dans une école biblique ou un séminaire. Ce sont des vertus qui sont le mieux attestées par ceux qui connaissent bien la personne — les membres de sa propre assemblée. De plus, cette personne doit être appelée de Dieu et de l’assemblée, elle ne doit pas assumer la responsabilité du leadership sur lui-même.

Le Nouveau Testament donne des instructions pour fournir un soutien matériel à un dirigeant, mais pas pour lui en faire un employé de l’église. Le dirigeant devrait être capable de subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille, mais l’assemblée devrait aider lorsque les responsabilités de la direction exigent des déplacements ou des dépenses supplémentaires. L’apôtre Paul travaillait comme fabricant de tentes, mais accueillait les cadeaux pendant les périodes où il était en prison.

Lorsque la simplicité du modèle du Nouveau Testament est écartée, cela crée de nombreux problèmes dans une assemblée. Un dirigeant peut assumer la seigneurie sur l’église et exiger la conformité à sa façon de penser. Les assemblées se divisent sur des différences de personnalité ou de petites différences de pratique qui ne peuvent être conciliées. Les individus créent leurs propres églises. Les petites églises rurales ferment parce qu’elles croient avoir besoin d’un pasteur qualifié, mais n’ont pas les moyens d’en payer un.

Le modèle de leadership du Nouveau Testament est réalisable et béni de Dieu lorsqu’il est suivi par ceux qui sont de vrais croyants.

À propos de Bob Goodnough

Vivre aujourd'hui à la lumière de l'histoire et de l'éternité
Cette entrée, publiée dans Apologétique, est marquée , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Je veux entendre ce que vous en pensez. S’il vous plaît laissez un commentaire.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.