Le suicide est un esprit

Une nuit, quelque part ici au Canada, une jeune femme autochtone s’est retrouvée aux prises avec des pensées suicidaires. Elle était chrétienne, elle savait que ce n’était pas ce qu’elle voulait faire, mais la pensée lui revenait toujours qu’il serait si facile d’échapper à ses ennuis. Tout ce qu’elle avait à faire était d’aller à la cuisine, de prendre le grand couteau bien aiguisé et de mettre fin à ses jours. Elle priait et lisait la Bible, mais elle se retrouvait bientôt à marcher vers la cuisine ; elle s’arrêtait et se retournait pour prier encore. Elle savait que ces pensées venaient d’un esprit, un esprit qui était plus puissant qu’elle ne l’était et ne la laisserait pas seule. Elle a prié pour que Dieu vienne à son aide, mais la pensée d’aller à la cuisine et de ramasser ce couteau lui revenait. Elle lisait dans sa Bible et trouva un passage dans les Psaumes qui semblait être une réponse pour elle, mais la pensée du suicide continue de revenir.

Finalement, à 3 heures du matin, elle a pris son téléphone pour appeler son pasteur. Il écouta et comprit le grand danger dans lequel elle se trouvait. Il ouvrit sa Bible et l’idée lui vint de lui lire un passage du livre des Psaumes. C’était le même passage qu’elle avait lu plus tôt! Elle comprit maintenant avec certitude que le Saint-Esprit était avec elle pour l’aider dans cette bataille. Le pasteur a prié avec elle au téléphone et quand ils ont raccroché, elle a su que la bataille était terminée, que l’esprit ennemi était vaincu et que la paix de Dieu était rétablie dans son cœur. Elle se coucha et dormit paisiblement.

J’ai lu ce récit il y a plusieurs années et j’ai essayé maintenant de le raconter comme je m’en souviens. Puissions-nous nous rappeler, lorsque des pensées suicidaires nous viennent, que ces pensées ne sont pas nos propres pensées mais viennent d’un ennemi qui veut nous détruire. La seule façon de triompher de ces pensées est de chercher l’aide de l’Esprit qui est plus puissant, le tout-puissant. La jeune femme qui a raconté sa rencontre avec l’esprit du suicide a cherché de l’aide dans toutes les bonnes manières : par la prière ; en lisant la Parole de Dieu ; et en parlant à un autre chrétien patient et compatissant.

Le larron ne vient que pour dérober, tuer et détruire ; mais moi, je suis venu pour que mes brebis aient la vie, et qu’elles l’aient en abondance. Jean 10.10

À propos de Bob Goodnough

Vivre aujourd'hui à la lumière de l'histoire et de l'éternité
Cette entrée, publiée dans Apologétique, est marquée , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Je veux entendre ce que vous en pensez. S’il vous plaît laissez un commentaire.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.